BACHELOR ISCPA JOURNALISME

DIPLÔME RECONNU PAR L’ÉTAT DE NIVEAU II (BAC+3) – JOURNALISTE

L'ECOLE

L’ISCPA, l’Institut Supérieur des Médias, est une école spécialisée dans les formations aux métiers du journalisme, de la communication et de la production, de BAC à BAC+5.

Avec plus de 25 ans d’expérience, l’ISCPA réunit les ressources humaines les plus qualifiées, un haut niveau d’enseignement, du matériel de pointe, 4 titres certifiés par l’État (en journalisme, en communication et en production) et 10 Cycles Mastères Professionnels.

L’ISCPA est implantée à Paris, Lyon et à Toulouse. Les débouchés sont nombreux : industrie culturelle (TV, cinéma, musique, jeux vidéo, spectacle vivant), journalisme (TV, radio, presse et web), relations presse, publicité, événementiel, stratégie médias, lobbying…

Les étudiants de l’ISCPA aspirent à travailler en agence, chez l’annonceur ou dans les médias.

3 ans

Initial

Septembre

LE PROGRAMME

Formation en 3 ans après Bac, ce Bachelor Professionnel permet aux étudiants de maîtriser les techniques journalistiques dans tous les médias : TV, radio, presse écrite et presse online.

L’ISCPA fonde son enseignement sur des activités professionnalisantes, qui permettent aux étudiants du Bachelor Journalisme d’acquérir la maîtrise des outils techniques du son et de l’audiovisuel, mais aussi de l’encodage et du cross media, afin de mieux les préparer à affronter les nouvelles exigences de la profession.

Bien entendu, l’apprentissage des techniques rédactionnelles et d’investigation ainsi que l’analyse de l’actualité sont toujours privilégiés, de même que les cours de culture générale, sans oublier les règles déontologiques du métier.

Stage de minimum 3 mois par an, et mémoire de fin d’études à soutenir.

 

 

  • 1ère année

    La 1ère année du Bachelor Journalisme conjugue enseignements de culture générale, méthodes de travail et développement personnel. Elle apporte un solide bagage géopolitique, économique, juridique, politique, etc. Au programme : analyse de l’actualité, techniques de presse écrite et d’enquête, initiation en radio et télévision…

     
    Stage : 3 mois minimum

    Crédits : 60 crédits ECTS 

    HUMANITÉ ET CULTURE GÉNÉRALE

    ECONOMIE ET GLOBALISATION

    Améliorer la compréhension des principaux mécanismes économiques traités dans la presse économique. Donner aux étudiants les notions de base et la culture nécessaires à la compréhension des évènements économiques.

    GÉOPOLITIQUE

    Appréhender la complexité des relations internationales dans un monde multipolaire. Développer des connaissances de base sur plusieurs aspects des relations internationales, géopolitiques, géoéconomiques et géostratégiques.

    HISTOIRE ET CONNAISSANCE DES MÉDIAS

    Évènements marquants de l’histoire de la presse et des médias. Les fonctions du journaliste dans les différents médias. Panorama de la presse et observatoire des métiers.

    HISTOIRE ET SOCIÉTÉ

    Situer les événements actuels par la connaissance de l’Histoire contemporaine, des civilisations et des religions.

    INSTITUTIONS POLITIQUES ET JURIDIQUES

    Bases, fondements et enjeux des institutions politiques et administratives françaises et internationales, veille sur les enjeux politiques. Le système juridictionnel français et international, l’organisation de la justice et des tribunaux, le statut des juges, le fonctionnement de la police. Notions de droit de la presse.

    STREET ART (HEP)

    CRÉATION DE CONTENU

    ÉCRITURE JOURNALISTIQUE

    Revoir les bases de la langue française pour être plus efficace dans la rédaction (préparation à la Certification Voltaire. Notions de style. Les 5 W, le chapeau, l’accroche, la chute, la titraille. Initiation au secrétariat de rédaction. Apprentissage des fondamentaux : synthèse, argumentation, genres rédactionnels (dépêche, brève, mouture, reportage, enquête, chronique…). Choix d’un angle, sources d’information, niveaux de lecture, construction et habillage d’un article, d’une publication, méthodologie, chroniques judiciaires…

    DESIGN GRAPHIQUE

    Apprentissage des logiciels de mise en page de journaux et magazines (InDesign, Photoshop, WordPress). En fin d’année, l’étudiant est capable de maîtriser une publication papier ou web et le jargon technique (maquette, gabarits…), production d’un magazine de 16 pages.

    TECHNIQUES JOURNALISTIQUES

    ANALYSE CRITIQUE DE L’ACTUALITÉ

    Suivre, comprendre, mémoriser l’actualité, avec méthode. Contextualiser l’information : découverte des différents médias. Comprendre la fabrication de l’information : découvertes des coulisses de la production de l’information.

    CULTURE ET PRATIQUE DU WEB JOURNALISME

    Enrichissement web d’articles papier, outils de diffusion de contenus multimédias. Recherche de sources. Prise en main d’un blog. Référencement. Utilisation des réseaux sociaux. Organiser une veille.

    INITIATION AUX TECHNIQUES D’ENQUÊTE

    Choisir un sujet, définir un message essentiel, collecter l’information en vue d’une enquête journalistique.

    INITIATION AUX TECHNIQUES SON-IMAGE-PHOTO

    Les particularités des médias radio et télévision, leurs terminologies, leurs publics, leurs langages. Premières prises de vues et enregistrements, premiers reportages (tournage/montage). Techniques de prise de vue, mises
    en situation et photo-reportages. Acquérir les principes et techniques de la photographie, appréhension de l’image fixe. Réalisation de portraits selon les critères professionnels du photojournalisme.

    POSTURE PROFESSIONNELLE

    • ANGLAIS

    Vocabulaire, grammaire et syntaxe à partir de thématiques liées aux médias et à la civilisation anglo-saxonne. Production de reportages radio en anglais.

    • LANGUE VIVANTE 2 AU CHOIX

    Les étudiants choisissent une seconde langue vivante au choix parmi Allemand, Espagnol, Italien, Russe, Arabe et Chinois.

    • PÔLE ART ET CULTURE ET PROJET ASSOCIATIF
    • TECHNIQUE DE RECHERCHE D’EMPLOI (TRE)

    Enquêter sur un secteur d’activité : chiffres clés, acteurs, métiers et compétences. Définir le rôle de chacun dans une équipe. Pratiquer les TRE pour obtenir un stage : CV, lettre de motivation, entretien,

  • 2ème année

    La 2ème année est centrée sur les apprentissages pratiques – techniques radio et télévision – tout en poursuivant le programme de culture générale et l’acquisition de compétences en presse écrite spécialisée (politique, économie, société, culture, sports). À la fin de l’année, vous devez avoir acquis les fondamentaux du journalisme et être capable de réaliser vos premières piges.

     Stage : 3 mois minimum

    Crédits : 60 crédits ECTS 

    HUMANITÉ ET CULTURE GÉNÉRALE

    • ÉCONOMIE ET SOCIOLOGIE DES MÉDIAS

    Les modèles économiques de la presse. Analyse du rôle et de l’influence des médias, des sondages et des leaders d’opinion. Les médias et le monde politique. Présentation des différents modèles économiques clés pour comprendre le marché.

    • GÉOPOLITIQUE

    Les zones de tension géopolitiques susceptibles de créer des conflits économiques, diplomatiques et militaires.

    • DÉONTOLOGIE JOURNALISTIQUE

    Droits et devoirs des journalistes : la charte professionnelle. Déontologie de l’information. Contrôle des sources d’information. Liberté de la presse. Les délits de presse. Droit européen des médias. Statut du journaliste, statut du
    pigiste, carte de presse et instances professionnelles.

    • COMMUNIQUER POSITIVEMENT (HEP)

    CRÉATION DE CONTENU

    • ÉCRITURE JOURNALISTIQUE

    Approfondir l’écriture en presse quotidienne et magazine (genres et styles journalistiques). Spécialiser son écriture (société, politique, économie, faits divers, culture, sport, etc.). Réaliser des journaux en équipe de rédaction. Intégrer les compétences digitales pour faire du crossmedia. Approfondissement des techniques de mise en page.

    TECHNIQUES JOURNALISTIQUES

    ANALYSE CRITIQUE DE L’ACTUALITÉ

    Savoir analyser l’actualité nationale et internationale. Création de magazines et de blogs d’information en mode rédaction professionnelle.

    • REPORTAGE ET TECHNIQUES RADIO

    De l’écriture à la présentation de flashs, journaux, reportages, l’étudiant apprend les bases : travailler sa voix, réaliser un conducteur d’émission, mener des interviews radiophoniques, monter du son…

    • REPORTAGE ET TECHNIQUES TÉLÉVISION

    Apprendre à tourner puis monter en vidéo un sujet court d’actualité (reportage) en temps limité : conception des séquences, plans et sons. Écriture télévisuelle. Tournage, cadrage, dérushage. Pratique des logiciels de montage. Gestion du matériel. Réalisation de journaux télévisés.

    • WEB JOURNALISME

    Connaître et maîtriser l’édition sur les réseaux sociaux. Apprendre à restituer l’information dans son contexte, avec rigueur et rapidité, à créer des liens vers d’autres documents : images vidéo, sons, textes, autres sites complémentaires…

    POSTURE PROFESSIONNELLE

    • ANGLAIS

    Mise en situation professionnelle en presse écrite, sur un plateau de télévision ou en studio radio.

    • LANGUE VIVANTE 2 AU CHOIX

    Les étudiants choisissent une seconde langue vivante au choix parmi Allemand, Espagnol, Italien, Russe, Arabe et Chinois.

    • IMMERSION JOURNALISTIQUE

    L’objectif de ce module est d’évaluer individuellement les compétences des étudiants en leur proposant un exercice pendant une semaine où ils devront réaliser en immersion un ou plusieurs reportages, diffusés et soutenus devant un jury de professionnels.

    • TECHNIQUE DE RECHERCHE D’EMPLOI (TRE)

    Eprouver la dynamique de groupe dans le cadre de création de projet. Prendre la parole en public pour convaincre. Analyser et synthétiser l’information pour la transmettre (veille : secteur, innovation, actualités). Construire son réseau professionnel

    • PÔLE ART ET CULTURE ET PROJET ASSOCIATIF

  • 3ème année

    La 3ème année est celle des spécialisations, la véritable passerelle vers l’emploi. Encadrés par des journalistes professionnels, vous travaillez en situation réelle. Les cours associent recherches sur le terrain, réalisations de reportages et projets journalistiques (émissions, journaux). Tous les médias sont approfondis : presse, radio, télévision et Internet.

    Stage : 5 mois minimum

    Crédits : 60 crédits ECTS 

    HUMANITÉS ET CULTURE GÉNÉRALE

    GÉOPOLITIQUE

    Développer les analyses sur plusieurs aspects des relations internationales, géopolitiques, économiques et géostratégiques. Analyser l’actualité dans le contexte d’un monde globalisé.

    MAÎTRISER L’ART DU PITCH (HEP)

    TECHNIQUES JOURNALISTIQUES

    ANALYSE CRITIQUE DE L’ACTUALITÉ

    Prise de recul par rapport à l’actualité immédiate. Organisation de débats thématiques.

    LES « INTENSIVES » EN TRONC COMMUN

    Les « Intensives » radio, télévision, presse écrite, cross média s’inscrivent dans une logique d’apprentissage pratique intensif, de renforcement des connaissances, des compétences, et d’acquisition de la maîtrise des outils informatiques et audiovisuels. L’encadrement est assuré par des professionnels (journalistes, monteurs, cadreurs…) et les travaux, réalisés en équipes,
    sont produits sous forme de magazines, d’un site Internet, de journaux télévisés et d’émissions de radio.

    INTENSIVE PRESSE ECRITE

    En trois semaines, les étudiants répartis en rédaction par tirage au sort doivent imaginer, créer et alimenter un magazine d’actualité de 32 pages sur un sujet unique et de proximité.

    INTENSIVE RADIO

    Savoir réaliser des reportages en radio, savoir monter et présenter des émissions radiophoniques, des journaux et des magazines. De la conférence de rédaction à la diffusion.

    INTENSIVE TÉLÉVISION

    Savoir tourner et monter des images et du son pour un journal télévisé, savoir placer un commentaire sur des images et présenter un journal. Intensives presse écrite et on-line Savoir fabriquer un journal ou un magazine de A à Z, depuis la création d’une
    ligne éditoriale, chemin de fer et maquette jusqu’au bouclage, et créer un journal en ligne.

    INTENSIVE CROSS MEDIA

    Lors d’un évènement donné, les étudiants répartis en plusieurs rédactions doivent mettre en place des stratégies de rédaction et de production d’information avec l’ensemble des moyens de diffusion 2.0.

    CRÉATION D’UNE RÉDACTION PLURI MÉDIA

    Durant 7 semaines, les étudiants constituent une rédaction pluri-média (web, réseaux sociaux, TV, radio, papier) où chaque information est diffusée via ces différents canaux. Encadrés par des journalistes professionnels, les étudiants travaillent quotidiennement sur le terrain et au sein de la rédaction au plus proche du réel.

    POSTURE PROFESSIONNELLE

    PROFESSIONAL ENGLISH

    Parce que l’anglais est incontournable pour la profession de journaliste, l’étudiant doit savoir s’exprimer dans un contexte professionnel (écrire un conducteur, monter du son ou commenter de l’image, réaliser une interview, présenter une émission…).

    TECHNIQUE DE RECHERCHE D’EMPLOI (TRE)

    Valoriser son parcours personnel et professionnel pour trouver un emploi.

    SEMESTRE D’ÉTUDES À L’INTERNATIONAL (en option)

    MÉMOIRE DE FIN D’ÉTUDES

    Ce travail écrit, individuel, tutoré par un professionnel, sanctionne la fin du cursus. Lié à une problématique professionnelle, il permet d’entreprendre une réflexion thématique et un travail d’enquête journalistique. La soutenance orale a lieu devant un jury de professionnels.

     

CARRIERES

La profession se divise en quatre grands secteurs d’activité : la presse écrite ou on-line , les agences de presse, la radio, la télévision. Même si les journalistes ont tendance à se spécialiser dans un média, on note de multiples passerelles entre les différents supports. Et les secteurs sont encore plus nombreux : politique, économie, société, culture, sport, loisirs, mode…

Quelques métiers…

Le rédacteur
Son travail s’étend de la collecte d’informations à la
diffusion par voie de presse. Le métier implique des contacts extérieurs nombreux, une bonne culture générale, des capacités rédactionnelles et une grande mobilité.

L’agencier
L’agencier travaille pour une agence de presse, soit au desk, où les journalistes sélectionnent, corrigent ou réécrivent les dépêches qui leur sont envoyées par les correspondants du monde entier, soit sur le terrain, en tant que correspondant.

Le journaliste reporter d’images (le JRI)
Le JRI réalise des reportages pour les journaux et les magazines télévisés. Caméra à l’épaule, il couvre tous les sujets d’actualité et les événements du monde. C’est un électron libre qui doit disposer de grandes capacités d’autonomie.

Le secrétaire de rédaction (le SR)
Le SR travaille à la lisibilité et à la compréhension d’un article de presse écrite. Il opère des corrections et assure le lien entre la rédaction et la fabrication du journal. Il est souvent amené à vérifier l’exactitude d’un fait.

Le journaliste radio
Le journaliste radio doit, en plus des qualités requises pour ses confrères, savoir monter, mixer une bande son et « poser sa voix » pour passer à l’antenne. La réactivité est la clé de voûte de cette profession.

Le journaliste en ligne (Web)
Il doit savoir restituer l’information dans son contexte,
avec rigueur et rapidité. Il écrit des paragraphes courts et les articles sont agrémentés de liens vers d’autres documents : images vidéo, sons, textes, autres sites complémentaires…

Le localier
Il exerce dans une agence locale d’un quotidien régional et couvre tous les événements qui se situent dans sa zone de diffusion. Bien enraciné dans sa région, il en connaît les spécificités.

Le rédacteur en chef
A la tête de l’équipe rédactionnelle, le rédacteur en chef veille au respect de la ligne éditoriale d’une publication ou d’un journal audiovisuel. Il détermine les sujets à traiter puis définit les « angles » à aborder.

Le chef d’édition
En télévision, le chef d’édition est le journaliste chargé de coordonner les équipes techniques et rédactionnelles. Il détermine l’ordre de passage des sujets du journal en fonction des instructions du rédacteur en chef.

Le reporter-photographe
Professionnel de la photographie, il fournit des clichés qui témoigneront ou illustreront un article. Il est souvent le premier journaliste présent sur le terrain.

L’envoyé spécial
Journaliste envoyé en mission pour une durée déterminée, il est le témoin privilégié des événements qu’il « couvre » pour sa rédaction.

Les univers de la profession

La profession se divise en quatre grands secteurs d’activité :

  • la presse écrite ou on-line
  • les agences de presse
  • la radio
  • la télévision

Même si les journalistes ont tendance à se spécialiser dans un média, on note de multiples passerelles entre les différents supports. Et les secteurs sont encore plus nombreux : politique, économie, société, culture, sport, loisirs, mode…

Travailler dans le journalisme, c’est pouvoir évoluer dans différents domaines :

La presse quotidienne nationale (PQN)

Le Monde, Le Figaro, Libération… Ces quotidiens font appel à des journalistes expérimentés qui mettent en exergue leurs capacités de synthèse et d’analyse, leur culture générale et leurs qualités rédactionnelles au service d’une information généraliste.

La presse quotidienne régionale (PQR)

Le journaliste de la PQR exerce un métier en prise directe avec son lecteur. Au siège du quotidien, dans une agence départementale ou isolé, il est un élément moteur de la vie locale.

La presse magazine

Entre les titres de presse magazine grand public et ceux de la presse de magazines spécialisées, la France est le pays par excellence de la « presse mag ». Cette grande diversité de titres couvre une gamme inépuisable de passions et de centres d’intérêts. Difficile de ne pas
y trouver un rapport avec l’un de ses domaines de compétences.

La télévision

Avec l’émergence de la TNT et du numérique, de nouvelles chaînes ont fait leur apparition. C’est le secteur où le nombre de postes de journalistes à pourvoir est le plus conséquent.

La radio

C’est le média de l’immédiat : un événement se produit au bout du monde et un flash urgent interrompt le programme en cours. Un correspondant ou un témoin sur place, contacté
par téléphone, bascule immédiatement vers l’antenne. Ce formidable outil d’information procure de l’adrénaline à ses journalistes travaillant constamment en direct et sans filet.

Les agences de presse

Reuters, AFP, Associated Press… Sans ces agences, les rédactions manqueraient de matière première pour alimenter
leurs lecteurs et auditeurs en informations et en images. Grâce à leurs réseaux de correspondants, les agences « couvrent » tout ce qui intéresse les médias.

Un média incontournable : le web

Les journalistes y exercent désormais un rôle essentiel : on leur demande d’exploiter la logique de la Toile pour créer une nouvelle offre médiatique : le journal en ligne et, de plus en plus, la télévision et la radio en ligne.

QUELQUES POINTS DE REPERES…

Le journalisme à la pige

Il est fréquent dans la profession de débuter sa carrière en se faisant rémunérer « à la pige », c’est-à-dire à chaque enquête et article. La pige est un mode de rémunération. Le pigiste est un salarié et a un statut de journaliste professionnel validé par l’obtention de la carte de presse au bout de 3 mois sous certaines conditions. On perd son statut de pigiste en intégrant une entreprise comme salarié permanent. Le statut de pigiste, s’il est précaire, peut aussi être un choix, notamment pour l’autonomie qu’il apporte.

La carte d’identité professionnelle dite « carte de presse »

Délivrée par une commission paritaire de journalistes et d’employeurs de presse, la carte de presse certifie que son détenteur travaille effectivement pour un organe de presse. Le journaliste qui l’obtient s’engage par ailleurs à respecter l’éthique de son métier et notamment la Charte de journalistes professionnels. La carte de presse s’obtient en attestant d’une occupation principale et régulière (3 mois consécutifs pour une première demande), et si celle-ci procure au postulant l’essentiel de ses ressources soit plus de 50% de ses activités liées au journalisme (source CCIJP).

Le statut de « stagiaire » en journalisme

Il faut bien distinguer le stage dit « d’observation » – réalisé durant les études, et le « stage de journalisme » par lequel tout professionnel débute sa carrière avant l’obtention de sa carte de journaliste professionnel.

 

TEMOIGNAGES

« Trois ans à l’ISCPA après un bac scientifique, des stages dans différents médias à New York et Pékin, une mission «Embedded» avec l’armée française au Kosovo à l’occasion de l’indépendance du pays. Aujourd’hui basée à Sanaa au Yémen, je suis correspondante de RFI. Débuter sur le terrain à l’international m’a fait prendre conscience de l’importance d’être «multi tâches». Plus qu’un avantage, savoir jongler sur plusieurs médias est indispensable pour celui ou celle qui souhaite se lancer à l’étranger. Avec une formation basée sur les stages et des cours pratiques, l’ISCPA répond tout à fait aux attentes du marché.”

Charlotte VELUT

Journaliste indépendante basée à Sanaa au Yémen - Promotion 2008

J’ai réalisé mon stage de fin d’études à Fun Radio Toulouse. Il se trouve qu’à la fin de mon stage, mon tuteur a eu une offre pour l’antenne de Paris et j’ai été recruté sur son poste. Aujourd’hui je présente les flashs d’informations en direct de 6h à 9h ainsi qu’à midi. J’ai aussi la chance de pouvoir réaliser des chroniques diffusées tous les jours. La transition a été plutôt facile entre l’ISCPA et la vie professionnelle car je m’étais familiarisé avec le milieu de la radio grâce au studio de l’école. Par contre, j’ai eu plus de mal avec les réveils à 4h du matin (rires). Aujourd’hui j’ai ma carte de presse et même un stagiaire… de l’ISCPA Toulouse !

Tristan LAPIERRE

Journaliste sur Fun Radio Toulouse – Promotion 2016