BACHELOR ISCPA PRODUCTION

Titre certifié par l’État niveau II - Chargé de production de projets artistiques / culturels

L'ECOLE

L’ISCPA, l’Institut Supérieur des Médias, est une école spécialisée dans les formations aux métiers du journalisme, de la communication et de la production, de BAC à BAC+5.

Avec plus de 25 ans d’expérience, l’ISCPA réunit les ressources humaines les plus qualifiées, un haut niveau d’enseignement, du matériel de pointe, 4 titres certifiés par l’État (en journalisme, en communication et en production) et 10 Cycles Mastères Professionnels.

L’ISCPA est implantée à Paris, Lyon et à Toulouse. Les débouchés sont nombreux : industrie culturelle (TV, cinéma, musique, jeux vidéo, spectacle vivant), journalisme (TV, radio, presse et web), relations presse, publicité, événementiel, stratégie médias, lobbying…

Les étudiants de l’ISCPA aspirent à travailler en agence, chez l’annonceur ou dans les médias.

3 ans

Initial

Septembre

LE PROGRAMME

Formation en 3 ans après Bac. Notre école est historiquement la 1ère Business School de l’Entertainment. 3 années pour devenir chargé de production, cela signifie acquérir une connaissance aigüe du monde artistique, de la culture et des médias, une connaissance de tous les métiers environnants, et une maîtrise de tous les rouages et fonctionnements dans le milieu de la production.

La pédagogie alterne des phases théoriques, des apprentissages pratiques (ex : pitch, jeux d’entreprises, de rôles, études de cas, conduites de projets, missions tutorées, etc) et des contacts concrets avec les milieux professionnels.

(Stage de 3 à 6 mois par an, en France ou à l’étranger. Mémoire de fin d’études à soutenir)

 

 

 

  • 1ère année

    Cette première année permet de faire la différence entre la gestion d’un projet événementiel et les métiers de la régie dans le cadre de projets artistiques. Elle permet de renforcer les connaissances des domaines artistiques et culturels, d’appréhender les méthodologies nécessaires à l’apprentissage des métiers de la production, et également d’ouvrir son premier réseau.

    Crédits : 60 Crédits  ECTS

    Stage : 2 mois minimum en France ou à l’étranger Admission : Bac validé

    Humanités et culture générale

    • INITIATION AUX SECTEURS CULTURELS

    Appréhender les fondamentaux marketing,artistiques,culturels et économiques de l’environnement audiovisuel. Histoire de l’art. Sensibiliser à l’histroire et aux métiers ddans le secteur du cinéma, de la musique, de la TV et du spectacle vivant. Découvrir l’art du conte et les singularités des publics de cinéma et de télévision à travers le monde. Culture et analyse photographique.

    • ATELIERS EXPRESS YOURSELF ET PROJETS ASSOCIATIFS

    Gestion administrative

    • MÉTHODOLOGIE DE PRODUCTION

    Appréhender les différents métiers, interlocuteurs de la production.
    Comprendre les réalités et contraintes de chaque intervenant dans un
    processus de production, en fonction des secteurs d’activité (cinéma,
    musique, spectacle vivant, télévision)

    • OUTILS ET TECHNIQUES

    Découvrir les bases et techniques comptables et bureautiques. Initiation
    aux logiciels de création et principes généraux acoustiques. Apprentissage
    du code.

    Gestion du budget

    Élaboration des devis, analyse et dépouillement, suivi des coûts et de trésorerie.

    Gestion et organisation de projets artistiques et culturels

    • CRÉATION D’UN PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL

    Créer un événement« live » pour s’immerger dans le monde de la production.
    Projet d’équipe, de conception et création, de coordination, de régie
    et de promotion, présenté à la fin de l’année dans le cadre d’un festival.
    Maîtriser les contraintes de deadline, appréhender tous les interlocuteurs,
    construire un conducteur.

    • ORGANISATION DE PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL

    Planification et gestion de projet, Elaboration de planning et mise en place d’outils de suivi, gestion d’équipe et communication. Workshop professionnel: création d’un film viral

    Posture professionnelle

    • ANGLAIS PROFESSIONNEL

    Anglais de la culture audiovisuelle, cinématographique et musicale. E-learning en autonomie. Langue vivante 2 au choix. 

    • TECHNIQUES D’ÉCRITURE ET PROJET VOLTAIRE

    Renforcer les bases de l’expression écrite et orale. Apprendre les techniques de rédaction, lire, analyser, synthétiser et restituer une oeuvre. Exposés. Projet Voltaire.

     

    Stage de 2 à 3 mois minimum

  • 2ème année

    Crédits : 60 crédits ECTS

    Stage : 3 mois minimum 

    Humanités et culture générale

    • CONNAISSANCE DES SECTEURS CULTURELS

    Comprendre l’histoire et l’évolution des métiers de la production (production exécutive et régie, organigramme). Environnement du spectacle vivant, métiers de la filière musicale et histoire des musiques actuelles, organisation de tournées. Histoire du cinéma, de l’animation et de la télévision. Modèles économiques émergeants :nouveaux supports, nouveaux formats, nouveaux enjeux. Cultiver une veille économique, culturelle et de tendances, et comprendre les enjeux et problématiques des besoins de la profession. Veille médias. Veille et décryptage de l’actualité culturelle. Comprendre un scénario. Apprendre à analyser une oeuvre, du scénario à l’image. Ecriture scénaristique et recherche documentaire. Culture générale du secteur web :économie, métiers, organisation.

    • ATELIERS EXPRESS YOURSELF ET PROJETS ASSOCIATIFS

    Gestion administrative

    Rechercher des prestataires adaptés aux secteurs. Connaissance des coûts. Études de devis réels (films de fiction, d’animation, documentaires, émissions de télévision, fabrication d’un disque, organisation de concerts et spectacles vivants). Fondamentaux du droit: appréhension des contraintes juridiques spécifiques de ces secteurs d’activité. Chaîne de fabrication et processus de production des films d’animation.

    Gestion du budget

    • APPRENDRE LA COMPTABILITÉ APPLIQUÉE AU DOMAINE DE LA PRODUCTION.
    • INITIATION JURIDIQUE ET SOCIALE

    Comprendre les métiers de l’intermittence :techniciens, ingénieurs du son… Contrats :auteur, technicien, réalisateur, producteur délégué, principes généraux du droit d’auteur.

    Gestion et organisation de projets artistiques et culturels

    Les étudiants écrivent, tournent et montent un court métrage, grand projet de l’année. Ils planifient et respectent le planning d’un tournage. Des professionnels les encadrent sur les étapes suivantes : synopsis, bible, scénario, dépouillement, bcasting, plan de travail, découpage, feuilles de service, tournage. Post production : dérushage, montage, étalonnage, mixage. Les films sont présentés et évalués en fin d’année, devant un jury de professionnels, lors d’un festival. Workshop professionnel: pilote d’émission TV et production d’un single

    Posture professionnelle

    • MANAGEMENT DE LA PRODUCTION

    Apprendre à manager et gérer des équipes artistiques et techniques. Savoir établir des fiches de paie. Bases de comptabilité. Maîtriser les postes d’un budget et savoir contrôler les coûts.

    • ANGLAIS DES MÉTIERS DE LA PRODUCTION

    Acquérir le vocabulaire des métiers et techniques de la Production. Ateliers Express Yourself et projets associatifs

  • 3ème année

    Cette année permet de maîtriser les compétences intrinsèques aux métiers de la production des oeuvres culturelles.

    Stage : de 5 mois minimum

    Crédits : 60 Créditas ECTS 

    Humanités et culture générale

    Apprendre à devenir responsable de la création à la commercialisation de l’oeuvre artistique. Optimiser son réseau professionnel Initier des projets. ravailler une idée, un scénario, une écriture. L’étape de développement : détecter et reconnaître des talents, anticiper le financement, la faisabilité.

    Gestion et organisation de projets artistiques et culturels

    • GESTION DE PROJETS CULTURELS.

    Produire pour le web : les programmes 100% web, les stratégies web des chaînes TV. Création de programmes de flux et programmes de stock

    • DIRECTION DE PRODUCTION : LE GRAND PROJET

    Produire un programme pour une chaîne de web. Analyser la ligne éditoriale, proposer des idées innovantes, créer un concept Les étudiants tournent un teaser qu’ils soutiennent devant des responsables de programmes .Phases de fabrication d’un programme audiovisuel. Suivi de production :analyse et stratégie de maintien des audiences. Workshop professionnel :production d’un festival

    • EXPERTISE MÉTIER / FINANCEMENT D’UNE OEUVRE

    Connaissance et recherche de financements

    • MAÎTRISE DES SECTEURS

    Documentaires, films, programmes de flux et programmes de stock, concerts et spectacles vivants, albums (majors et labels indépendants), festivals. Approche structurelle: financements publics, politiques culturelles (cadre
    régulateur, CNC, soutiens, aides publiques), financement privés, crowdfunding. Etablissements financiers. Partenaires sectoriels :coproducteurs, distributeurs, diffuseurs, pré-achat des télévisions, nouveaux opérateurs.

    Gestion du budget

    • ADMINISTRATION DE PRODUCTION

    Législation, gestion et administration du secteur musical. Droits patrimoniaux, propriété intellectuelle, contrats du secteur audiovisuel et secteur musical.

    • QUAND L’OEUVRE REJOINT SON PUBLIC :

    Télévision :Les stratégies et obligations des diffuseurs français organigramme, grille de programme, politique éditoriale, achats, équilibre coûts 1produits, Pay TV, canaux de diffusion. Salles de cinéma :circuits de distribution, exploitants, festivals, visas, mandats, projection numérique. Salle de spectacle :politique de programmation, captation,distribution, organisation de festival. Supports physiques enregistrés :rôle des éditeurs, catalogues, circuits de distribution, packaging, marketing. Streaming musical et plate formes de diffusion, nouveaux circuits, nouveaux acteurs. Second écran: VOD, plateforme de partage, streaming. web.

    Gestion administrative

    • MANAGEMENT DE LA PRODUCTION

    Assurances (analyse des risques, garanties et prévoyance), gestion des ressources humaines, questions syndicales et sociales. Droit de la propriété intellectuelle. Cadre juridique des contrats, conventions collectives.

    Posture professionnelle

    • ANGLAIS DE LA PRODUCTION

    Vocabulaire et culture professionnelle.

    Mission professionnelle

    • STAGE DE 5 MOIS MINIMUM

    En France ou à l’étranger. Rapport d’activité professionnelle: diagnostic organisationnel, proposition de développement des activités de l’entreprise, évalué par l’entreprise et le corps professoral. Objectif: être totalement opérationnel sur le marché de l’emploi et se constituer un précieux réseau de contacts pour se lancer dans le métier. Le service entreprise accompagne et conseille l’étudiant depuis sa recherche jusqu’à son évaluation finale.

    • MÉMOIRE DE FIN D’ÉTUDES

    Ce travail écrit, individuel, tutoré par un professionnel, sanctionne la fin du cursus. Lié à une problématique professionnelle, ilpermet d’entreprendre une réflexion thématique et un travail d’investigation. La soutenance orale a lieu devant un jury de professionnels. Contrat de professionnalisation possible en mastère.

CARRIERES

Le travail de production rend réelle et concrète la vision artistique d’un auteur et permet de donner vie à son oeuvre.
Ce qui nécessite de nombreuses étapes de conception, développement et fabrication du projet jusqu’à la rencontre avec son public. Une grande compréhension des artistes, une connaissance juridique aiguisée et un sens du développement (budget, financement, diffusion, distribution…) sont la clé de la réussite.

Le métier de producteur

Le métier de producteur

Les secteurs culturels visés sont soumis à une économie spéculative ayant une forte capacité d’exportation. Les règles sont complexes et fortement dépendantes des politiques nationales, donc sujettes à modification. C’est pourquoi, nous tenons à une formation intégrant tous les métiers liés à la production des œuvres et proposant une vision dynamique, historique et prospective. Nous donnons ainsi aux étudiants la capacité à se projeter à moyen terme en anticipant les contraintes de demain pour mieux réussir leurs montages de projet.

 

Quelles œuvres peut-on produire en sortant de l’ISCPA Paris ?

  • Films de fiction,
  • films documentaires,
  • films d’animation et d’images de synthèse,
  • programmes de divertissement (variété, jeu télévisé…),
  • œuvres radiophoniques et sonores,
  • œuvres musicales,
  • spectacles vivants (concerts, comédies musicales à vocation internationale, etc…)

Dans quels secteurs professionnels trouver un emploi ?

Les milieux sont ceux des secteurs culturels reposant sur la création d’œuvres fixées sur un support et donc pérennes :

  • Chaînes de télévision (diffuseurs) ou sociétés de production filiales
  • Sociétés de production ou de distribution de films, organisateurs de festivals de cinéma
  • Majors musicales, distributeurs de produits musicaux et sociétés de production spécialisées en musique
  • Nouveaux opérateurs de diffusion sur Internet ou téléphonie mobile Structures d’organisation de spectacle vivant
  • Société de production de jeux vidéo

Quelques métiers…

Producteur

Le producteur est la personne qui détecte et met en lumière les œuvres d’auteurs, scénaristes, réalisateurs, artistes… C’est avant tout un entrepreneur. Lorsqu’il intervient en amont pour donner naissance aux projets dont il a acquis les droits, il est appelé Producteur délégué. Il est responsable des dossiers juridiques, financiers et prend toutes les décisions nécessaires (notamment créatives : choix du metteur en scènes, des principaux artistes…) pour garantir la pérennité des œuvres.
Quand arrive l’heure de la réalisation de l’œuvre, il devient Producteur exécutif. Responsable de la fabrication de l’œuvre, il reste garant du budget, des délais et du recrutement des équipes. En bon gestionnaire, il est réactif et sait soutenir les capacités créatives et techniques qui l’entourent. Lorsqu’il s’agit de deux personnes différentes, le producteur exécutif travaille pour le compte du producteur délégué.

Directeur de production

Engagé par le producteur exécutif, il est l’interface avec l’équipe de réalisation. Ce professionnel d’expérience intervient de la pré-production à la réalisation de l’oeuvre. Il est capable de chiffrer un projet et de diriger la production exécutive : direction du personnel, suivi des contrats, garantie de bonne fin de fabrication… Il est appuyé par un service comptable et une équipe de régisseurs.

Chargé de production

Ce professionnel est chargé de coordonner la collaboration entre les différentes équipes liées à un même projet (artistes, techniciens, prestataires…). Son champ de compétences est très vaste et dépend du contexte (petite production, chaîne de télévision, spectacle vivant…). Il est amené à suivre des dossiers de recherche de financement et/ou assurer des tâches de direction de production.

Chargé d’acquisition
Le chargé d’acquisition est un acheteur disposant d’une réelle expertise. Grâce à sa connaissance des marchés professionnels et des attentes du public, il met en œuvre la politique d’enrichissement de programmes ou complète le catalogue – des oeuvres ou des artistes – de l’unité pour laquelle il travaille. Ses missions sont multiples : repérage, évaluation des œuvres, gestion budgétaire, suivi des acquisitions… Il fréquente les marchés professionnels spécialisés, français ou internationaux, ce qui implique une grande mobilité.

Chargé de vente des droits, « vendeur international »

En maison de disque ou société éditrice de jeux vidéo, dans une chaîne de télévision, en tant qu’indépendant mandaté par des producteurs ou des distributeurs de cinéma, le chargé de vente des droits (ou le vendeur international mandaté) valorise les œuvres qui lui sont confiées auprès des distributeurs implantés sur les territoires du reste du monde (distributeurs de cinéma, éditeurs de DVD, chaînes de télévision, plateformes VOD ou de téléphonie mobile …). Toute l’année, il parcourt le monde, et fréquente les marchés internationaux.

Responsable de festival ou de marché professionnel

Il a pour mission d’organiser un événement spécialisé et identifié où se rencontrent auteurs, producteurs, chargés d’acquisition et vendeurs internationaux. Seuls quelques festivals importants peuvent se prévaloir d’être associés à un marché (Cannes, Mipcom, Midem, Singapour, Mip-TV, Los Angeles …)

 

TEMOIGNAGES

Après une licence en cinéma et un stage, j’ai découvert les joies et les aventures des métiers de la production. J’ai alors recherché une formation qui propose plus de pratique que de théorie. La diversité des interventions dans les domaines de l’audiovisuel, du cinéma et de la musique permettent d’avoir un panorama de ce qui se fait en ce moment dans le monde de la production.

 

Les projets proposés tout au long de l’année nous mettent face aux réalités du terrain et nous permettent de commencer à réunir des contacts.

Priscilla FREY

Productrice EARTHLING PRODUCTIONS - Promotion 2011

La production à l’ISCPA, c’est une formation bien équilibrée. Tout d’abord, la période scolaire permet d’acquérir la culture essentielle pour comprendre les enjeux des métiers de la production, que ce soit dans le domaine télévisuel, le cinéma, la musique ou le spectacle vivant. L’angle professionnalisant des cours est un véritable atout et les projets de fin d’année sont des mises en situation parfaites pour comprendre les pièges à éviter, les difficultés rencontrées sur un tournage et surtout l’avis du public face à une œuvre que l’on développe.

 

La partie de l’année consacrée aux stages est quant à elle une chance de mettre en pratique les enseignements tout en développant son réseau professionnel. Aujourd’hui, j’ai la conviction que l’ISCPA était la meilleure solution pour satisfaire mon besoin d’apprendre tout en me préparant au mieux à mon insertion professionnelle.

ANTOINE WEBER

ADVENTURE LINE PRODUCTION - Promotion 2011

Produire des bonus-DVD me permet de accomplir mon projet dans l’univers du cinéma. Je travaille actuellement chez un partenaire de l’entreprise où j’ai effectué mon dernier stage ; j’étais en charge de la production d’une émission de cinéma quotidienne sur le câble.

 

Chez M141 Productions, je suis chargée de la production des bonus DVD : j’organise la préparation, les tournages et la post-production. J’ai donc un rôle d’interface pour organiser les aspects techniques et les contraintes matérielles. J’ai acquis à l’ISCPA – Institut des Médias de Paris, de bonnes bases de production. Pour réussir dans ce métier, je pense qu’il faut beaucoup s’investir dans ses stages afin de créer et développer un réseau de contacts. Mais il faut surtout savoir saisir les opportunités et se trouver au bon endroit au bon moment… 

STEPHANIE BENGUIGUI

Assistante de Production chez M141 Production – Promotion 2004