L'ECOLE SUPERIEURE DE COMMUNICATION

   

L’ECOLE

SUP’DE COM a pour mission de former et d’accompagner les futurs experts en communication globale en développant leurs compétences créatives, digitales et stratégiques pour une insertion réussie en agence ou dans une entreprise.

Dans un secteur professionnel où les moyens, les outils et les métiers sont en constante évolution, être formé autant sur les médias que le hors-média, et maîtriser la communication Offline autant que la communication Online est essentiel.

Créée en 1985, SUP’DE COM est une école de communication présente sur 10 campus: c’est la 1ère école de communication. Forte de ses 35 années d’expérience, elle offre un cadre structurant autour d’un projet pédagogique innovant.

Tous les programmes de formation sont validés par un Diplôme d’État ou par un titre certifié par AIPF-SUP’DE COM et enregistré au RNCP pour le Bachelor Responsable de Communication (Bac+3) et titre de niveau I pour le programme Manager de la Communication Globale (Bac+5). Un parcours de formation évolutif qui vous ouvrira les portes des postes à responsabilité en agence ou dans les services de communication.

PROGRAMMES :
LE MOT DU DIRECTEUR

« La Communication est un environnement en perpétuel mouvement. L’accélération des techniques apporte régulièrement de nouveaux outils et de nouvelles façons de communiquer. Dans un monde où tout évolue rapidement, choisir un métier est un véritable challenge.

Soucieux de vous placer au cœur de notre quotidien, nous ferons de notre pédagogie et de nos campus, des vecteurs de confiance dans l’avenir.»

 

Henri RIVOLLIER

Directeur des programmes

TEMOIGNAGE

Quel a été votre parcours ?
Après l’obtention de mon Bac ES en 2008, j’ai fait un BTS Communication à SUP’DE COM, et j’ai poursuivi le cursus proposé jusqu’au Bac +5, en alternance à partir de la 3ème année de Bachelor.

Quelles sont vos missions en tant que Chargée de communication ?
Mes missions consistent à promouvoir le groupe immobilier pour lequel je travaille, ainsi que les programmes qu’il commercialise auprès de cibles B to C mais également B to B.

Que vous a apporté la formation à SUP’DE COM ?
SUP’DE COM m’a apporté une formation très globale, tous les aspects de la communication sont abordés. Le plus de ma formation ; l’alternance, qui m’a appris énormément et m’a permis lors de mon entrée sur le marché du travail d’être opérationnelle.

Margaux Planet

Diplômée Bac+5 • 2014 CHARGÉE DE COMMUNICATION – TERRESENS

Quelles sont les compétences et aptitudes requises pour exercer ce métier ?
Il faut être curieux, c’est le plus important. Ensuite, il faut maîtriser sa veille. Enfin il faut de la passion, de l’altruisme.
Pour ce dernier point, c’est surtout se mettre à la place du lecteur pour lui proposer un contenu agréable à lire et intéressant.

Que vous a apporté la formation SUP’DE COM ?
À SUP’DE COM, j’ai appris à être curieux et organisé. On a beaucoup de projets très différents à réaliser chaque année et cela demande une certaine rigueur et une certaine discipline. Même si on n’oublie pas de faire la fête !
Pour résumer, je suis sorti de SUP’DE COM grandi intellectuellement et professionnellement.

Valentin Blanchot

Diplômé Bac+4 • 2014 - BLOGUEUR - FONDATEUR DE SIÈCLE DIGITAL

CARRIERES

ON ESTIME À 70 000 LE NOMBRE DES PERSONNES QUI TRAVAILLENT DANS LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION CHEZ L’ANNONCEUR. LES MÉTIERS EN AGENCE REGROUPENT QUANT À EUX 86 200 SALARIÉS, RÉPARTIS DANS 14 500 AGENCES. IL FAUT Y AJOUTER 28 000 PERSONNES TRAVAILLANT DANS UN PEU PLUS DE 4000 RÉGIES PUBLICITAIRES (Source INSEE).

Les métiers traditionnels subsistent. Les agences ont toujours des chefs de pub, des infographistes, des concepteurs rédacteurs…Les entreprises ont toujours leur « Dircom » ou leur chargé de relations presse…

Mais s’ils subsistent, ces métiers évoluent. Ils nécessitent de plus en plus la maîtrise des techniques liées au web. Ils exigent aussi un grand sens de l’adaptation face à une évolution de plus en plus rapide.

De nouveaux métiers apparaissent, la plupart liés aux nouvelles technologies et à internet. On parle de métiers « émergents ». La vidéo, la communication mobile et la e-publicité sont sans aucun doute prometteurs en termes d’emplois, pour ne citer que ces exemples.

UN SECTEUR JEUNE

La communication reste un univers de jeunes actifs : la moitié des effectifs a moins de 40 ans.
C’est encore plus net dans le secteur de la publicité où près de 62% des actifs ont moins de 40 ans.