FORMATION EN ARCHITECTURE D'INTERIEURE - CURSUS EN 5 ANS

L'ECOLE

L’ESAIL dispense deux formations conduisant aux métiers d’Architecte d’Intérieur et de Décorateur d’Intérieur.

Dans les deux cursus, les matières sont regroupées par pôles de compétences : pôle artistique, pôle culture, pôle projet, pôle technique.

Chacun de ces pôles développe des compétences essentielles à la pratique du métier afin qu’à terme le jeune diplômé soit polyvalent et en mesure de répondre à la diversité des cas de figures à traiter dans un contexte professionnel.

L ’Architecte d’intérieur et le Décorateur d’intérieur sont l’un comme l’autre amenés à “concevoir“ des espaces intérieurs. Transmettre “l’art de concevoir“ est en soi un projet pédagogique ambitieux.

L’ESAIL a mis en place un Pôle Recherche en créant en 2013 le département ESAIL LAB.

5 ans

Initial

Septembre

  • 1ère année

    • Dessin Académique – Couleur – Perspective main levée
    • Histoire de l’Art – Histoire de l’Architecture
    • Anglais
    • Technologie bâtiment – CAO/DAO
    • Maquette – Projets & représentation
    • Projets d’Architecture intérieure
    • Stage : 4 semaines en entreprise

     

    C’est l’année de la découverte d’un nouveau monde, tant sur le plan des matières enseignées que sur celui des aptitudes sollicitées. Pour cela, l’étudiant sera d’emblée confronté aux quatre dimensions essentielles distinguées dans notre cursus pédagogique : l’artistique, le technique, le culturel, et la conception d’espaces. Il pourra ainsi expérimenter par lui-même, dès la première année, l’étendue des domaines de compétence à satisfaire.

    • Apprendre à représenter l’espace (codes de représentation du bâtiment, techniques de représentation des 3 dimensions de l’espace, logiciels de dessin, etc …)
    • Développer son habileté graphique et ses capacités d’observation (disciplines artistiques)
    • Commencer la constitution d’une culture architecturale et artistique pour dépasser les préjugés et nourrir la pratique du Projet.
    • Aborder les questions techniques que posent les matériaux du bâtiment et leur mode de mise en œuvre.
    • S’initier à la pratique du Projet Architectural.

    Durant l’année, les cours sont interrompus pour laisser place à 1 semaine de Projet Commun entre les étudiants de 1ère,2ème et 3ème année. Cela permet aux étudiants d’apprendre à travailler en équipe, de se transmettre des connaissances, d’organiser et de répartir le travail, d’apprendre à défendre un projet devant un jury, et de pouvoir comparer la diversité des réponses à un même sujet.

    L’année se termine par un stage dans des entreprises de second œuvre du bâtiment, afin de donner des repères concrets sur les matériaux et visualiser des situations de chantier.

  • 2ème année

    • Dessin Académique – Expression graphique
    • Histoire de l’Art – Histoire de l’Architecture
    • Anglais
    • Technologie bâtiment – CAO/DAO
    • Projets & représentation
    • Projets d’Architecture intérieure
    • Stage : 6 semaines en agence
    • Voyage d’études : 1 semaine

    L’ étudiant ayant acquis en 1ère année un certain nombre d’outils de représentation de l’espace et expérimenté la notion de Projet, il peut aborder en 2ème année des Projets d’Architecture intérieure se caractérisant par un premier niveau de complexité. L’étudiant est alors confronté aux multiples interactions existant à l’intérieur d’un Projet. Il doit apprendre à résoudre des données pouvant être hétérogènes et contradictoires. L’exercice est difficile mais fondamental dans ce domaine professionnel. Il est important d’accompagner cette expérimentation du Projet Architectural, d’une approche méthodologique, sans qu’elle ait pour autant une valeur absolue (les modes de cheminement sont multiples).

    En parallèle de cette confrontation à la démarche de conception, l’étudiant complète la mise en place de ses outils de représentation de l’espace, ses références culturelles, et sa connaissance des contraintes techniques du bâtiment.

    En parallèle de cette confrontation à la démarche de conception, l’étudiant complète la mise en place de ses outils de représentation de l’espace, ses références culturelles, et sa connaissance des contraintes techniques du bâtiment.

    Un voyage culturel est organisé dans une ville européenne, encadré par les enseignants d’Histoire de l’Architecture et de Dessin d’Art. Il s’agit de favoriser l’ouverture culturelle et d’expérimenter un processus d’assimilation de références.

    Nous retrouvons le Projet Commun, où l’étudiant de 2ème année bénéficie de l’expérience de l’année antérieure et peut prendre un rôle plus actif dans l’élaboration du projet.

    L’année se termine par un stage dans un cabinet de maîtrise d’œuvre où il s’agit essentiellement pour l’étudiant de comprendre le fonctionnement d’une agence, les différents acteurs, les étapes de définition d’un projet, et de prendre un rôle dans l’activité de l’agence.

     

  • 3ème année

    • Dessin Académique – Expression graphique
    • Histoire du design – Muséographie
    • Histoire de l’Architecture – Anglais
    • Sémiologie
    • Technologie bâtiment – CAO/DAO
    • Projets d’Architecture intérieure – Design d’objets
    • Stage : 6 semaines en agence

    L’étudiant a expérimenté et pratiqué la mise en place d’un certain nombre de projets en 2ème année. Il doit maintenant être capable d’être plus rapide, plus efficace dans sa démarche de Projet. Des exercices de Projets courts permettent de travailler sur la mise en place rapide de concepts et de synthèses. L’obtention d’une certaine rapidité permet à l’étudiant d’envisager une diversité de réponses (possibilités de faire des choix, de sélectionner des réponses comme davantage pertinentes,…) et également dans le cas d’exercices longs, de pouvoir mener plus loin le niveau de définition du Projet (s’interroger sur la relation détails techniques / intentions esthétiques).

    Les domaines fonctionnels explorés s’élargissent sur des programmes d’activités commerciales, le tertiaire, les musées,…

    Le savoir faire acquis par l’étudiant au niveau des outils de représentation de l’espace (graphisme, logiciels de 3D), lui permet également de les mettre en pratique dans le cadre des travaux de présentation des Projets où s’ajoute de manière plus précise la problématique de la mise en page des différents documents de représentation du Projet.

    Les disciplines culturelles sont orientées sur l’époque contemporaine, aussi bien en histoire de l’Art qu’en Histoire de l’Architecture, de façon à faciliter les apports théoriques qui peuvent être faits entre disciplines.

    C’est également l’année des échanges internationaux, qui cherchent à ouvrir l’étudiant à d’autres modes d’enseignement du Projet. Le perfectionnement d’une langue étrangère sur l’ensemble du 1er cycle s’avère alors fondamental pour l’ouverture culturelle.

    Lors du Projet Commun, l’étudiant de 3ème année est ¨chef ¨ de projet. C’est à lui d’organiser et de répartir le travail de son équipe. C’est également lui qui défend le projet de l’équipe devant le jury. L’année se termine par un stage de 6 semaines dans un cabinet de maîtrise d’œuvre où l’étudiant doit pouvoir apporter davantage de contribution.

  • 4ème année

    • Méthodologie recherche
    • Théories architecturales
    • Anthropologie spatiale
    • Programmation projet
    • Créativité – Communication orale
    • Détails techniques – Normes/Structure
    • CAO/DAO
    • Rénovation patrimoine – Méthodologie
    • Design d’intérieur
    • Stage : 3 mois en agence

    Il s’agit d’arriver progressivement en second cycle à ce que l’étudiant puisse avoir une distance critique sur son travail de façon à établir un certain ¨détachement¨ vis-à-vis de son Projet. L’étudiant doit pouvoir regarder son travail avec un regard ¨intellectuel¨ et non plus un regard ¨affectif¨. En premier cycle, l’étudiant est content d’avoir su produire un Projet. En second cycle, il doit pouvoir le regarder comme un possible parmi d’autres. Par ailleurs le Projet est plus long, plus complexe, et insiste sur le diagnostic du bâtiment (le relevé, l’analyse formelle, la connaissance et la compréhension du contexte initial) comme un préalable indispensable à la démarche de conception.

    C’est une année qui cherche à développer la réflexion, avec notamment un retour à l’écriture (qui est également un travail préparatoire vis-à-vis du mémoire de 5ème année), et l’introduction de disciplines plus théoriques sur l’Architecture ou sur le processus créatif.

    C’est également en second cycle que doit se mettre en place dans un projet des contraintes plus professionnelles telles que les normes dans le bâtiment. Intégrées trop tôt dans le cursus, ces contraintes de type réglementaires auraient été ¨subies¨ (elles étaient simplement signalées en 1er cycle). En second cycle, elles doivent être incluses dans le processus de conception.

    La soutenance du Projet Imposé devant un Jury (coefficient 2 dans l’obtention du diplôme) permet aux étudiants d’affronter l’exercice de présentation d’un Projet devant un jury composé en partie de personnalités extérieures à l’Ecole. Cette épreuve sollicite également des compétences du côté de la capacité à transmettre graphiquement et oralement l’intérêt d’un Projet.

    L’année se termine par un stage de 3 mois dans un cabinet de maîtrise d’œuvre, où du fait de la durée et du niveau atteint, l’étudiant doit pouvoir prendre des responsabilités au sein de l’agence.

  • 5ème année

    • Concepts Architecturaux
    • Photographie et Architecture
    • Droit du bâtiment – Gestion
    • Fluides techniques
    • Descriptifs/Estimatifs
    • CAO/DAO
    • Projets thématique et libre
    • Mémoire Projet libre
    • Détails techniques
    • Communication orale et graphique
    • Stage : 2 mois en agence

    C’est l’année où sont réunies 2 épreuves diplômantes :

    Le Projet Thématique (coefficient 2) en fin du 1er semestre. Soutenu devant un jury composé exclusivement de professionnels extérieurs à l’école. Il s’agit de faire travailler les étudiants sur une thématique d’architecture intérieure de petite échelle.

    Le Projet Libre (coefficient 6) en fin de 2d semestre. C’est une épreuve au cours de laquelle, l’étudiant doit montrer qu’il maîtrise la conception d’un Projet sous tous ses aspects.

    • Réflexion intellectuelle (enjeu du mémoire qui doit montrer la capacité de l’étudiant à mener une réflexion approfondie et organisée)
    • Capacités créatives (concept spatial novateur)
    • Capacités à développer un projet (ensemble des planches définissant la conception spatiale)
    • Capacités techniques (présence de détails précisant la réalisation technique)
    • Capacités à communiquer (savoir transmettre graphiquement et oralement un Projet)

CARRIERES

Peu soucieux de défier les siècles, l’Architecte d’Intérieur s’emploie à raviver les couleurs du quotidien, à faire vivre chaque espace, ancien ou nouveau, dans l’actualité de son usage. Des critères moins immatériels que le temps peuvent aider à appréhender le rôle de ce généraliste d’une espèce particulière : ce n’est que lorsqu’il sut mettre ensemble des données matérielles (économiques et technologiques), intellectuelles (scientifiques, sociologiques, éthiques) et sensibles (imaginaires, voire irrationnelles) qui entrent en jeu dans la constitution du cadre de vie et de ses composants, qu’il peut faire acte de création.

 

Mais la création n’existe que lorsqu’elle s’incarne dans le présent de ceux auxquels elle se destine. C’est donc vers l’actualité de l’usage qu’il concentre sa capacité d’analyse et d’immersion dans le sujet, sa maîtrise des concepts, de la représentation et des techniques nécessaires à la réalisation.

Le stage m’a permis d’être plongée au cœur du métier de décorateur d’intérieur et je me suis réellement rendu compte des attentes, des capacités et de l’attitude à adopter.  

 

En vivant des situations plus ou moins difficiles, j’ai énormément appris et j’ai hâte d’y retourner pour m’enrichir encore plus…  

 

Je tenais à remercier toute l’équipe pour m’avoir accueillie durant ces quatre mois. Je suis très reconnaissante de l’enthousiasme dont ils ont fait preuve et de la manière dont ils m’ont intégré en m’offrant de réelles opportunités.

 

Je remercie particulièrement Barbara qui m’a offert la chance de travailler à ses côtés. Elle m’a fait entièrement confiance et m’a laissé gérer un projet de A à Z : une opportunité qui m’a réellement enrichi !

 

Elle m’a laissé assister à tous les entretiens et à tous les rendez-vous de chantier. Elle m’a même proposé de revenir chez eux pour suivre l’avancée et surtout pour être présente lors de la livraison !

 

Sans sa générosité, sa sympathie et sa patience, je n’aurais jamais pu vivre de telles expériences et je n’aurais jamais appris autant.

Marine DUPRAT

3ème année - Expérience de stage