Comment bien choisir son école privée en France?

08/03/2021
Bien choisir son école privée en France BoyGalsen vous propose une vidéo Youtube dédiée !

BoyGalsen vous propose une vidéo dédiée au sujet. Retrouvez Alassane et notre directrice du Développement International, Bénédicte Favre, sur Youtube pour une vidéo exclusive qui répond à l’ensemble de vos questions.

 

Nous vous proposons également de répondre à cette question avec quelques conseils simples et malins qui pourront vous aider à faire votre choix.

3 500. C’est le nombre d’établissements d’enseignement supérieur en France. 1 étudiant sur 5 s’y forme dans le secteur privé, un chiffre en hausse depuis plus de 10 ans.

Alors comment bien choisir son école privée dans un paysage si vaste ? Si le choix peut paraître difficile, quelques conseils peuvent clairement aider à faire un choix éclairé et judicieux.

Décryptage.

 

  1. Recherchez les accréditations

Même si cela peut paraître compliqué de prime abord, la reconnaissance des diplômes en France par l’Etat, gage fort de qualité, s’organise autour de deux formules. Pour les parcours académiques, via un visa délivré par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et pour les parcours à finalité professionnelle, via une certification par le Ministère du Travail. Ces reconnaissances peuvent être accompagnées d’autres labels nationaux ou internationaux mais elles constituent en France un indicateur de qualité important et facile à vérifier.

Pour les deux ministères, des sites Internet publient et mettent à jour régulièrement ces visas et certifications octroyés à des écoles privées et à leurs programmes. Pour le Ministère du Travail, il s’agit du répertoire des certifications de France Compétences. Pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur, ce sont la CEFDG pour les filières de commerce et la CTI pour les filières d’ingénierie qui centralisent les accréditations.

Ces visas et certifications sont valables pour une certaine durée : plus la date de validité est longue, plus les garanties de qualité fournies par l’école aux autorités compétences sont durables.

  1. Concentrez-vous sur l’employabilité

Se former c’est en premier lieu se préparer à un emploi. Se préparer à un emploi, c’est non seulement en acquérir les compétences mais également y avoir accès, ce qui peut être largement facilité par une école disposant d’un réseau professionnel fort, d’un cercle d’alumni actifs, d’un dialogue fréquent avec les acteurs du domaine.

Ces éléments sont également vérifiables sur les sites des écoles privées. Consultez-les, interrogez les anciens, vérifiez les partenariats affichés en allant sur les sites des acteurs cités…

  1. Recherchez la différence

N’hésitez pas à jouer la carte de la double compétence, à choisir une école qui grâce à un positionnement niche vous permet de vous spécialiser sur un domaine ou sur une compétence rare. Attention tout de même à ce que la rareté soit liée à un déficit de personnes formées et non à l’absence totale d’opportunités et de débouchés métiers !

  1. Exigez la transparence des tarifs

Des écoles vous promettrons monts et merveilles tout en affichant des cursus exceptionnels ponctués d’évènements prestigieux. Ne vous faites pas avoir, il n’y a pas de recette magique et des parcours trop alléchants peuvent signifier des tarifs très gourmands. Demandez si les parcours proposés sont couverts par les frais de scolarité et à défaut, à quoi il faut s’attendre. La transparence d’une école privée sur ses tarifs est un autre gage de qualité. Cela permet une gestion sereine de son plan de financement.

  1. Expérimentez l’école, cherchez sa vie en dehors des cours

Une école privée, c’est aussi un lieu de vie différent des universités publiques, souvent une vie associative plus ou moins riche. L’offre d’activités ou d’associations en marge des études est pourtant un critère essentiel à l’heure de choisir une école. On le sait, s’impliquer sur ce type d’actions, c’est déjà accumuler de l’expérience et donc valoriser des compétences auprès de futurs employeurs. A vous donc de vous pencher sur la vie associative et les activités connexes proposées par les écoles (incubateurs, labos d’innovation, juniors entreprises…), critère de choix à ne pas négliger.

  1. Vérifiez par vous-même

Si les réseaux sociaux et autres appli webs nous noient parfois sous l’information, ils ont aussi la vertu de nous donner accès à tout ce que l’on voudrait savoir sur une école. Prenez donc le temps de découvrir celles qui suscitent votre intérêt. Ne vous contentez pas de ce qui est affiché, vérifiez simplement par vous-même. Cette école affiche 200 institutions partenaires dans le monde ? Prenez le temps de visiter le site du partenaire pour voir si elle est effectivement mise en avant… Mettez-vous en contact avec des anciens et posez-leur vos questions. Lorsque cela est possible, poussez les portes de ces écoles et fiez-vous aussi à votre sentiment.

 

Nous rejoindre sur Instagram Nous rejoindre sur Facebook